Billet d'humeur


Samedi 1er février 2014, 10h30, je sors de chez moi et je découvre avec étonnement une longue file de voitures garées sur le trottoir de la corniche. Depuis le temps que les associations de riverains se battent contre le stationnement sauvage et surtout depuis que la municipalité a ouvert cet été le parking des chantiers du Midi, je pensais le problème résolu ou tout du moins en voie de l'être. Visiblement, il n'en n'est rien.
Renseignements pris, il s'agissait d'un postulant au poste du premier magistrat de la commune qui tenait au Manureva une réunion électorale. Les participants à cette réunion étaient invités à stationner sur le trottoir par des panonceaux portant la mention « parking ».
Alertée, la police municipale s'est contentée d'un effet d'annonce et n'a verbalisé aucun des contrevenants. Dans le milieu de l'après-midi, certaines voitures encombraient encore le trottoir obligeant les piétons à circuler sur la chaussée.
Un candidat au poste de maire qui bafoue allègrement la loi et semble même, avant d'être installé dans le fauteuil de maire, bénéficier de passe-droits, de qui se moque- t-on ?

Christian Grard

Suite à la parution de ce "billet d'humeur", le candidat concerné a fait parvenir ce courrier:

Monsieur je comprends votre indignation et vous présente mes excuses .
Je reconnais que nous avons été dépassé par le succès de notre manifestation .
Pour ma part je me suis gare sur le parking de l établissement Manureva et mon épouse qui elle s est garée sur le parking " aménagé " en a été pour une aile et une portière du fait de l exiguïté de l entrée .
Cordialement
Philippe VITEL